Lever de soleil sur Orléans
Lever de soleil sur Orléans

Dimanche, 31 juillet 2011
53,9 km / 4h27 / 12,1 km/h, 96 m de dénivelé…

Jour 01 Trajet

Arrivé tard à Orléans (23h30), et un retour au camping avec le HP Spirit, sur des chemins cabossés à travers champ et de nuit avec un éclairage un pas suffisament réfléchi (frontale puissante et lampe annexe au guidon un peu faible)… Une ou deux fois la chute était toute proche, beaucoup d’adrénaline aussi pour une expérience inédite !!!
Ma petite femme m’avait gardé une pizza, certes froides, mais j’adore… Je l’ai dévorée dans le hall de la tente, puis dodo pour récupérer…
Le lendemain matin, lever aux aurores, puis le plaisir d’un nouveau périple qui commence, j’ai joué avec les beautés d’une aube joyeuse…
Un camping magnifique, une ambioance sympa, un emplacement de rêve (le plus joli du camping).
Nous nous levons, prenons notre petit déjeuner, puis préparons le matériel.
Départ entre dix heures et onze heures, ça y est, l’aventure démarre, on cherche un peu au début notre chemin, j’avais programmé le GPS pour passer le plus possible le long des rives du Loiret.
Après deux trois ronds-points, j’arrête la caravane, pour refixer la box sur la remorque de façon différente avec le sac, ça n’allait pas (on rajoute une sangle pour attacher séparément et la box, et le sac).
C’est nettement mieux, on peut repartir…
Magnifique Loiret avec ses restaurants (type petites guinguettes) et ses propriétés (châteaux et villas), jolis garages à bateaux…
Après avoir un peu tourné en rond, je programme le GPS pour qu’il nous trouve un chemin cycliste jusqu’à l’eurovéloroute6, il le fait très bien, et à part un passage très scabreux pour passer sous un pont (il a fallu faire demi-tour, une marche de cinquantes centimètres avec un grillage (trop pénible à passer avec la remorque), nous rejoignons la route que nous ne quitterons guère durant deux semaines.
Pause repas à la première halte, et là, tous les bancs sont occupés (avec le nôtre), on circule beaucoup sur cette piste.
On mange et on fait la connaissance d’une famille qui va comme vers Saint-Nazaire (ils s’arrêteront à Nantes), nous les rencontrerons là-bas par hasard lors de notre visite de la ville et de son jardin en face de la gare.
Nous faisons également la connaissance d’un couple parisien, qui part en vacances à vélos couchés depuis Paris, cette année, ils vont à Saint-Jacques de Compostelle, ils sont partis depuis deux jours (et sont déjà à Orléans). Voici le lien de leur site :
http://denisvero.wordpress.com/page/3/
Puis il faut se mettre en route, car nous n’avons pas trop progressé…
Passage du confluent entre la Loire et le Loiret, puis dans l’après-midi, nous passerons à Meung/Loire (pause dans une petit parc de jeu), à Beaugency (une pause glace pour Evy et Lyson), et par les deux grands ponts juste avant le camping de Muides/Loire où nous retrouverons Denis et Véro qui s’y arrêtent aussi pour la nuit (ils étaient là avant nous).
Pendant que je monte la tente, Evy et Lyson partent à la recherche du repas, trouvé dans une petite superette de la commune, ouverte le dimanche jusqu’à 21h, spéciale touriste, où on peut acheter le Coca en bouteille de 1,5l glacée, le top du top après une journée de pédalage.

Pour les photos de la journée, un clic sur la photo

Publicités