Lyson a décidé en début de saison de se consacrer à la FFC et aux compétitions internationales. Le dernier week-end de Juin, elle a donc préféré aller à Fumay pour participer au TIJV plutôt que d’aller aux championnats d’Alsace FSGT de VTT à Didenheim, obligatoire pour aller aux Fédéraux, ne faisant pas les Fédéraux. Une décision pleine de sagesse, elle aurait pu choisir la facilité, et récupérer deux maillots qui lui tendaient les bras, mais comme énoncé après sa victoire facile au cyclocross, il n’y a plus d’intérêt sportif à ce genre de courses.

Elle a donc préféré Fumay, point de départ de la dernière phase de préparation avant le TFJV du Lac Blanc. Plus de 4 heures de route, espérons que ce la ne devienne pas  une habitude l’année prochaine.

Lyson a décidé de venir se jauger et engranger de l’expérience : quatre épreuves sur deux jours, les mêmes qu’au trophée de France du Jeune Vttiste, trial le samedi matin, orientation l’après-midi, descente le dimanche matin et cross l’après-midi…

Un très beau site et une organisation à la hauteur ont fait que ce week-end aura été fort sympathique, avec des confrontations de haut niveau avec la présence des Allemands, des Wallons, d’une sélection Belge et des champions lorrains et francs-comtois.

Au terme de deux journées très chargées en émotions, dans la boue et parfois sous le soleil…

Réveil aux aurores samedi pour le trial, de belles zones, compliquées, qui le seront encore plus avec la pluie. Première zone où Lyson bloque tout au début, la pression est là, même si on l’a travaillée, puis se libère et se précipite alors qu’elle a le temps, de nombreux points gâchés mais de belles choses. Deuxième zone, Lyson veut absolument essayé le 10 points que personne n’a passé, élimination alors qu’elle avait un sans faute jusque là… Dernière zone pneu sous la pluie, un désavantage par rapport aux concurrentes qui l’ont fait au sec, mais une belle prestation, une erreur grossière (rubalise cassée lui font perdre encore dix points…). Malgré toutes ces bêtises, qu’elle ne refera pas au TF, une belle cinquième place et une place devant Océane Husson qu’elle n’avait jamais battue au trial jusque là !

L’après-midi, course d’orientation, un tout petit peu de mal à s’habituer à la carte qui indique des chemins larges là où il n’y a que des sentes invisibles (et oui, il n’y a qu’en Alsace où les chemins ressemblent à des autoroutes), puis elle accélère et termine à fond, seule candidate de l’après-midi à avoir découverte toutes les balises, avec une petit minute de retard. Elle gagne largement au scratch et dans sa catégorie du même coup. Bravo à elle !

Troisième au terme de la journée, elle aurait pu virer en tête avec un trial un peu plus propre…

Deuxième journée, descente le matin avec deux manches prévues, une très longue attente. Lyson assure le premier tracé, mais ne courra jamais le deuxième, l’épreuve ayant été interrompue suite à la chute d’une benjamine et à son évacuation très difficile (plus d’une heure). On en restera donc aux résultats de la première manche. Une belle sixième place (dans le même dixième que ses deux concurrentes devant elle avec chronométrage manuel… :)). Un chrono devant Servane, même si celle-ci n’était pas contente de son rush, cela montre les progrès accomplis.

L’après-midi le cross, qui s’est passé sous un déluge pour les minimes filles, dommage car juste avant la course, nous avions décidé de mettre les pneus secs. Les coulées de boue ont eu raison de Lyson qui est sortie deux fois du circuit dans les descentes techniques. Une 7ème place, résultat le plus mauvais des deux jours (alors que c’est sa spécialité avec la CO). On a revu depuis le choix des pneus secs, qui seront plus performants, même en cas d’orage…

Un week-end plein de rebondissements, avec une belle cinquième place, et des indications quant au travail qu’il reste encore à accomplir. Il n’y a plus qu’à, et Lyson fera de son mieux, comme d’habitude !

Publicités