Dimanche matin, aux environs de 10 h, Illzach, plaine des jeux, 1°Celsius…

Mission : entraînement cohésion avant les championnats de France FSGT de cyclocross 2016 !

Les quatre participants du club étaient de la partie pour cette matinée de travail plaisir. Nous avons donc pu, assister, en tant que spectateurs à un mystérieux ballet cycliste, sur un tracé virtuel et fantasmagorique, qui a laissé plus d’un promeneur pantois…

Ils se rappelaient tous et toutes du tracé des championnats d’Alsace de cyclocross, et ont donc parcouru ce circuit durant toute la matinée, d’abord en mode échauffement, puis en mode travail puis en mode course… et enfin en mode récupération !

Le tout sous des alternances de neige et de soleil. Matinée bien sympathique avant que les choses sérieuses ne commencent la semaine prochaine.

J’en ai profité pour interviewer nos quatre sélectionnés:

Quels sont vos objectifs pour ce championnat :

TonyJe découvre la discipline cette année, cela m’amuse beaucoup, j’aimerais ne pas me faire prendre de tour, comme je ne connais pas la concurrence, je serais ravi avec un Top 15 !

Evelyne Je découvre aussi la discipline, je n’ai fait que trois courses cette année, je voulais découvrir ce que pouvait endurer ma fille dans une course de cyclocross,
la pluie, le froid, la boue, l’effort incessant…
Tout ce que j’espère, c’est tenir, et tenir encore, ne rien lâcher,
du départ, jusqu’à l’arrivée, c’est ça mon objectif.
Et merci à Vélotop, qui me permet de rouler sur un « vrai » vélo de cyclocross :)

Lucas J’ai fait la saison complète de cyclocross en FSGT,
et quelques autres courses (Suisse, FFC)…
Mes performances sont en hauuses et j’aimerais bien pouvoir finir dans le Top 5 !

Lyson Cette année, je suis minime 2, j’ai fini 2ème l’année dernière, mais ma concurrente directe passe cadette, j’avoue que que j’ai progressé encore cette année en performance,
et le prêt du vélo d’Axel m’aide bien en ce sens.
C’est peut-être mon dernier championnat de France FSGT en cyclocross, j’avoue que je caresse l’espoir de chercher un maillot (en benjamine, je n’avais reçu qu’une cocarde)
mais un Podium me satisferait, ne connaissant pas la concurrence…

Publicités