« C’est dangereux,… »

Oui, c’est vrai, la connerie humaine est dangereuse, j’ai encore pu le constater ce matin.
Souterrain qui mène de la sortie (entrée de Habsheim à côté de la gare) au sens giratoire : un véhicule (gros 4×4 de marque allemande) me serre de près (et la distance de sécurité Débile!), vitre baissée, me hurlant dessus : « C’est dangereux! »

Panneau

Je regarde autour de moi, naïf… un tigre s’est échappé d’un zoo itinérant? un poids lourd sans frein dévale la pente? Ah non, je suis le danger en question, sur mon vélo semi-couché, aussi haut que les voitures (non, lui dans son 4×4 un peu plus haut que le reste du « peuple » juge que c’est dangereux).
Pour ceux qui me connaissent, j’avais mon casque fluo le jour, phospho la nuit, bref la tenue qui fait sourire mes potes du club.
Pourquoi est-ce dangereux? On ne voit pas mes 120 kg de viande emballée dans du orange vif? La largeur de la chaussée est suffisamment importante à cet endroit même si on regrette l’absence d’aménagement pour les vélos. La route est peut-être interdite aux vélos et je ne le sais pas… En réalité, au bout de la bande cyclable (qui serait à revoir aussi), les cyclistes doivent faire demi-tour (il est interdit de sortir d’Habsheim, c’est dangereux !). Bref, ce qui est dangereux, c’est de donner le permis à de gens comme ce
monsieur !

Amis cyclistes, je vous le dis, c’est dangereux, allez donc faire de la
couture

Publicités